Québec: (418) 809-1527
Montréal: (514) 442-9643

This post is also available in: English

Un client de notre cabinet faisait l’objet d’une accusation de savoir introduit par effraction dans un endroit autre qu’une maison d’habitation et d’y voir commis un vol. De fait notre client travaillait dans le domaine de la construction et avait décidé de voler des outils d’une valeur de 1000.00 $ à son employeur sur son chantier de construction. Nous avons mis en preuve qu’au moment des événements, notre client avait des problèmes de consommation de drogue et qu’il avait vendu les outils pour payer des dettes de consommation. Également, lors de notre interrogatoire, nous avons mis en preuve que notre client avait effectué une thérapie fermé de 3 mois et qu’il était sobre depuis les événements. Notre client désirait obtenir sa licence d’entrepreneur à la régie du bâtiment et un casier judiciaire risquait de compromettre ses chances d’obtenir sa licence et du même coup compromettre sa carrière. Lors de nos plaidoiries, nous avons offert un don de 500.00 $ à un organisme de charité à titre de mesure de réparation et le tribunal a conclut qu’il n’était pas contraire à l’intérêt public d’absoudre notre client inconditionnellement.

 
 

Besoin d'un avocat d'urgence?

Un avocat recevra une notification sur son téléphone cellulaire

 
 
Un avocat d'urgence